La fédération mondiale de foot consacrera plus de 50 millions d’euros au segment féminin de cette discipline sportive très populaire.

Plus de foot féminin

L’argent que la FIFA a promis sera prélevé dans ses réserves. Il permettra de donner plus d’essor au foot pour dames d’ici 2024. L’effet le plus visible sera la multiplication par deux du budget dédié à ce sport. Gianni Infantino, le président de la Fédération internationale a fait cette annonce à Shanghai en Chine lors d’une conférence de presse.

Afin de s’assurer du développement du football féminin, la Fédération internationale de Foot travaille aussi sur un projet novateur pour encadrer la pratique des footballeuses : une Ligue Mondiale ! Ce sera quasiment la version féminine de l’UEFA. Cette ligue féminine comportera des divisions locales et continentales. Elle s’occupera aussi de faire de la publicité pour cette discipline et mettra en place des critères de montée en division.

Le gardien de but du football mondial prévoit aussi de faire mettre en place un tournoi permettant aux meilleurs clubs de foot féminin de la planète de s’affronter. Il y également aussi plus de tournois destinés aux petites catégories. Ce dernier point sera définitivement tranché à la fin du premier trimestre 2020. La FIFA veut aussi améliorer les flux financiers et la rémunération des joueuses. Elles devraient ainsi toucher des primes plus importantes lors du prochain Mondial féminin de 2023. Autres innovations :

  • L’augmentation du nombre d’équipes présentes au Mondial 2023. Il y en aura 32 contre 24 avant.
  • Plus d’argent pour les joueuses lors de la prochaine coupe du monde dames. Pas moins de 54 millions d’euros seront distribués en 2023. On dépassera les 27 millions perçus par les joueuses en 2019.

Afin de percevoir l’écart entre les sports masculins et féminins, il faut noter que la Fédération Internationale a réparti entre les footballeurs au moins 359 millions d’euros de primes lors de la coupe du monde de football de 2018.